Politique de l'Immigration et libertés publiques (Fassin, Feher, Lauret, Potte-Bonneville)

Publié le par La Générale Nord-Est

La Générale Nord Est est heureuse de vous inviter à cette conférence-débat sur :

LA POLITIQUE DE L’IMMIGRATION DE N. SARKOZY

ET LES LIBERTES PUBLIQUES

Conférence-débat

Lundi 6 avril 2009 à 20h00

à l’Ecole Normale Supérieure

Salle Jules Ferry

29, rue d’Ulm 75005 Paris

 

avec

Eric Fassin, sociologue , ENS, département des sciences sociales

Michel Feher, philosophe, Président de l’association cette France-là

Pierre Lauret, philosophe, Collège International de Philosophie

Mathieu Potte-Bonneville, philosophe, Collège International de Philosophie


Le 16 décembre 2008, trois philosophes (Yves Cusset, Sophie Foch-Rémusat, Pierre Lauret)  se rendaient à Kinshasa pour  participer à un colloque de l’Agence Universitaire de la Francophonie  sur « La culture du dialogue et le passage des frontières ». Pour avoir seulement posé des questions à des policiers escortant deux Africains menottés et expulsés, P. Lauret, a été débarqué de l’avion, placé en garde à vue, et inculpé d’ « opposition à une mesure de reconduite frontière » et d’ « entrave à la circulation d’un aéronef ».  A leur retour Yves Cusset et Sophie Foch-Rémusat ont eux aussi été placés en garde à vue, sous l’accusation d’outrages et de menaces contre l’escorte policière.


Cette affaire pose une première question : que reste-t-il des libertés publiques lorsqu'il n'est pas permis aux citoyens de poser des questions à des policiers sur la nature de leurs actes? Plus généralement, elle s’insère dans le dispositif législatif, administratif et policier de la politique d’immigration conduite sous l’égide du Président Sarkozy.  Elle est donc l’occasion d’interroger la nature de cette politique, ses intentions, la pertinence de ses arguments, et les résultats auxquels elle parvient, à partir du livre récent cette France-là, qui en dresse un premier état des lieux annuel, et en renouvelle l’analyse.  Avec E. Fassin, M. Feher et M. Potte-Bonneville, qui y ont contribué, nous examinerons deux questions. La politique d’immigration de N. Sarkozy, qui engage notre responsabilité historique, mérite-t-elle d’être soutenue ? Que révèle-t-elle de l’impact de la présidence de N. Sarkozy sur l’état de la démocratie en France ?

 

http://philosophes-en-garde-a-vue.blogspot.com

 

 

 

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article